Eyrieux Rhône Véore - Office de Tourisme
Ardèche - le Conseil Général La Drôme - le Conseil Général
logo du site

Saint Laurent du pape

  • Altitude : entre 100 et 500 mètres.
  • Population : 1 506 habitants.
  • Nom des habitants : Papin(e).

 

Saint-Laurent-du-Pape, au bord de l’Eyrieux, s’étire le long de la route départementale de l’Eyrieux et sur les versants faiblement pentus du sud et du nord de la vallée, espace longtemps destiné à l’arboriculture, aujourd’hui occupé de plus en plus par des résidences d’habitat individuel.

Autrefois, les vignes étaient la culture principale du village ; à la fin du XIXe siècle, les plantations de pêchers, de cerisiers et d’abricotiers vinrent les remplacer ; en particulier, les pêchers ont établi leur réputation sur leur excellente qualité gustative et ont fait pendant longtemps la renommée de Saint-Laurent-du-Pape.

Les pêchers
Les pêchers
(C. Fougeirol)
La fille aux pêchers
La fille aux pêchers
(C. Fougeirol)

Le village, protégé du mistral, abrite deux lieux de culte (catholique et protestant) dont les clochers, à peu près semblables, émergent, au printemps, des fleurs roses des pêchers qui enchantent encore la vallée. Le nom de « pape » apparaît pour la première fois dans la mention « moulin du pape », trouvée dans le compoix de 1593. Ce Moulin, propriété de l’abbesse de Soyons, certainement situé près de la place centrale, aurait donné son nom au lieu-dit. Peu à peu fut bâti autour du moulin, devenu prospère, un hameau de plus en plus important, surtout après la construction du pont de l’Eyrieux.

La dénomination de moulin se serait perdue pour devenir le « pape ». Le « pape » était limité à la place et au moulin situé au bord de l’Eyrieux, en aval du pont. Saint-Laurent était le nom du quartier de l’église.

L’ancien château seigneurial de Pierregourde, qui surplombe au loin le village abandonné dont la construction remonte au XIIe siècle, fut détruit au début du XVIIe siècle.

JPEG - 60.2 ko
Le Château du Bousquet
(J-L Civat)

À Saint-Laurent, le château du Bousquet fut érigé à partir du milieu du XVIe siècle par Alexandre de la Marette, baron de Pierregourde. Classé monument historique, il a été acheté par la commune en 1994.

Le château d’Hauteville, de construction plus récente, a abrité les amours platoniques de la marquise de Vichet et de Chateaubriand. Il s’agit d’un domaine privé.

Utilisant l’ancienne voie de chemin de fer qui remonte toute la vallée jusqu’à Saint-Agrève, aujourd’hui aménagée en voie verte, nous traversons le quartier de Royas. Commune à part entière de 1790 à 1821, Royas possède une église qui date du XVIe siècle. La paroisse a été supprimée en 1807 et rattachée à Saint-Laurent-du-Pape. Aujourd’hui l’église, surélevée d’un étage au XIXe siècle pour abriter une magnanerie, est utilisée comme habitation. Son rez-de-chaussée héberge toujours la nef.

À la limite de la commune, mais sur Saint-Fortunat se trouve Pont Pierre, un pont romain emporté par une crue de l’Eyrieux au XVIIe siècle, dont il ne reste que des ruines.

Saint-Laurent est aussi un village riche en petit patrimoine : escaliers, calades, murets, parapets, portillons, lavoirs, fontaines, canaux, cimetières protestants, cultures en terrasse. À vous de les découvrir…

Evénements

  • 13 juillet : fête du village.
  • Novembre : rôtie de châtaignes (dit « la rôtie des papins »).
  • juillet : expo et culture au chateau du Bousquet

Le territoire d’action de l’Office de tourisme est celui de

  • Beauchastel
  • Beauvallon
  • Etoile sur Rhône
  • La Voulte sur Rhône
  • Montéléger
  • St Fortunat sur Eyrieux
  • St Laurent du Pape

et une autre commune :

  • Gilhac et Bruzac

Office de Tourisme Eyrieux Rhône véore - Place E Jargeat - 07800 La Voulte sur Rhône - Tél : 04 75 62 44 36

Conception / réalisation Inforoutes.fr